Search…
⌃K

Sommaire exécutif

Contexte

La résolution de la crise climatique est le défi majeur de cette génération. Une grande partie du monde s'est donné pour mission de décarboniser, à mesure que nous améliorons notre compréhension de la science du climat et que les effets des phénomènes météorologiques extrêmes se font sentir dans le monde entier, il est désormais clair que les dix prochaines années détermineront notre réussite, mais que les efforts nécessaires pour atténuer les effets de la pollution par le carbone prendront des décennies.
D'ici 2050, nous pensons que l'économie zéro carbone représentera la plus grande alliance jamais réalisée entre les gouvernements, les ONG, les entreprises, les investisseurs et les particuliers, tous visant à atteindre des émissions nulles dans un environnement incroyablement complexe.
Malgré cette orientation mondiale, le défi est énorme. L'objectif de l'accord de Paris est de limiter le réchauffement climatique à 1,5°Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. Cependant, les dernières données scientifiques suggèrent que nous pourrions dépasser ce niveau dès 2033 et dépasser les 3°C d'ici la fin du siècle. Nous sommes donc dans la décennie des actions potentielles pour modifier cette trajectoire.
De nombreux analystes prévoient que l'économie du carbone touchera la majorité des humains sur la planète, ce qui lui donnera une portée et un impact aussi importants pour la société qu'Internet.
Actuellement, les deux principaux moyens par lesquels les entreprises et les particuliers s'engagent sur ce marché sont soit des activités de réduction directe des émissions (pour les entreprises, il s'agit de modifier leurs opérations et leurs produits, pour les particuliers, d'adapter leur mode de vie), soit l'achat de compensations carbone, c'est-à-dire le financement de réductions, d'évitement et d'élimination des émissions de carbone qui ont lieu ailleurs. En pratique, une combinaison des deux est nécessaire pour minimiser la pollution par le carbone, tout en finançant des activités qui réduisent ou suppriment le solde inévitable. La meilleure pratique pour les entreprises consiste à fixer des objectifs scientifiques vérifiés de manière indépendante, à mettre en œuvre des plans de transition et à compenser les émissions restantes à l'aide de crédits carbone jusqu'à ce qu'elles puissent atteindre des émissions nulles.
La réduction ou l'évitement des émissions implique généralement des changements sociétaux ou économiques, comme l'augmentation de la production d'électricité à partir de sources renouvelables (actuellement 28 % de notre source d'énergie) plutôt que de dépendre des combustibles fossiles (actuellement 60 %). L'élimination et la séquestration (enfermer le CO2 de façon permanente) peuvent se faire dans la nature (par exemple dans les forêts, les prairies, les zones humides ou les océans) ou par le biais de solutions technologiques (par exemple la capture directe de l'air).
Il est toutefois possible de réduire considérablement les émissions, mais si nous voulons atteindre les objectifs fixés dans l'accord de Paris, le rapport 2021 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) indique que nous devons réduire nos émissions de 45 % d'ici à 2030 (par rapport aux niveaux de 2010) pour atteindre une neutralité en carbone au milieu du siècle. Les crédits carbone sont un outil essentiel pour financer la séquestration des émissions qui ne peuvent être évitées à court et moyen terme.
Le marché est vaste et se développe rapidement. Le marché volontaire actuel du carbone représente environ 5,5 milliards de dollars, et l'on prévoit qu'il atteindra 200 milliards de dollars d'ici 2050. L'ensemble du marché du carbone représente actuellement 272 milliards de dollars et, selon les prévisions, il devrait atteindre 2 milliards de dollars d'ici 2040. Le Fonds monétaire international (FMI) demande un plancher de 75 dollars pour le prix du carbone et le groupe de travail de Mark Carney sur les marchés volontaires du carbone a suggéré que le marché volontaire du carbone soit 160 fois plus important en 2050 qu'en 2020.
Le marché à terme du carbone croît plus vite que le bitcoin. Le monde a besoin d'un marché volontaire de suppression du carbone qui soit vaste, transparent, vérifiable et écologiquement robuste. Le marché actuel est coûteux, fragmenté, peu maniable et illiquide. Selon McKinsey, "dans l'ensemble, le marché est caractérisé par une faible liquidité, un financement rare, des services de gestion des risques inadéquats et une disponibilité limitée des données."
Notre mission est de numériser et de mobiliser les actifs carbone du monde. JustCarbon a la vision d'un avenir où les actifs peuvent se déplacer dans le monde entier, en toute sécurité, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans une économie sans friction, et avec la portabilité d'un portefeuille numérique. JustCarbon est un outil impératif dans l'arsenal mondial des initiatives de suppression du carbone jusqu'en 2050 et au-delà.
JustCarbon présente le moyen le plus simple et le plus sûr pour les personnes et les entreprises d'accéder à ce marché complexe et de posséder, détenir, échanger, émettre, prêter, financer ou déplacer, à un prix abordable, des crédits carbone de qualité investissement. Le token JCR mobilise et démocratise l'accès aux projets qui soutiennent l'élimination du carbone de l'atmosphère.

La plateforme JustCarbon

La plateforme JustCarbon permet de financer l'élimination du dioxyde de carbone (CDR) de l'atmosphère grâce à son unité unique JustCarbon Removal Unit (JCR). Le token JCR n'est créé qu'une fois qu'une tonne de carbone a été vérifiée de manière indépendante selon des normes internationalement reconnues comme ayant été retirée de l'atmosphère (ou évitée, dans le cas d'activités de déforestation évitée).
L'achat d'un JCR ne constitue pas en soi une compensation de la pollution, sauf si le token est "retiré", c'est-à-dire définitivement retiré de la circulation en le "brûlant" : une décision qui incombe au(x) propriétaire(s) de chaque unité.
Fidèle à ses principes fondamentaux, la plateforme JustCarbon est construite sur la technologie la plus efficace sur le plan énergétique disponible aujourd'hui. En outre, JustCarbon compensera toute émission inévitable.